Pourquoi les français s’y prennent toujours à la dernière minute ?

Un mémoire à rédiger? Un dossier à finir ? Un entretien à préparer?
Un mois de délai ? Vous pouvez être sûr que nous français nous y mettrons le dernier jour, à la dernière heure avant la dead-line.

Je dis nous français, car des études ont prouvé que ce comportement de procrastination est propre au pays du cocorico. En effet nos amis allemands sont beaucoup plus prévoyant, et étalent leur tâche dans le temps afin de ne pas être surchargés de travail au moment voulu. Pas bête hein ? Il fallait avoir l’idée…

Après une petite analyse personnelle très poussée, j’en suis arrivée aux conclusions suivantes : On se conduit ainsi…

Par provocation : Dans le genre, je n’écoute pas les conseils autour de moi, je ne fais pas ce qu’on me recommande. Et de toutes façons j’ai toujours fais comme ça depuis le lycée, je vois pas pourquoi ça changerait aujourd’hui.

– Par fierté : À quoi sert de m’y prendre des années à l’avance, je suis intelligente, les idées fusent à la seconde dans ma tête, pas besoin de réfléchir des heures. Je suis trop une tête quoi.

– Par flemme : Tout simplement. Je préfère facilement passer le week-end à la plage avec mes amis (quoique pour l’instant c’est pas vraiment ça météorologiquement parlant), que de le passer cloué à ma chaise de bureau en compagnie de mes bouquins. Compréhensible ma foi, il suffit juste de se l’avouer.

– Par esprit de mouton : Tous mes camarades font comme ça, il existe une sorte de solidarité de dernière minute. « -T’as commencé toi ? – Non pas encore et toi ? – Non plus, ouf ! » Suivre le groupe me rassure, et me donne l’impression de bien faire.

– Par manque de concentration : Je m’installe à mon ordi, la page word ouverte, le curseur qui clognote attendant un mot, une lettre de ma part. Et à coté l’icône facebook avec 3 notifications en attente. Le choix est vite fait. Et un lien en entraînant un autre, je me retrouve vite sur le look-book automne/hiver de Zara.
J’étais pourtant pleine de bonne volonté…

RESULTAT: Du café, une nuit blanche, skype ouvert pour échanger avec les copains qui galèrent autant que moi. Motivée par l’adrénaline (et aussi par la caféine), j’arrive finalement à bout de mon projet, toute heureuse, avec le sentiment d’avoir fourni un effort surhumain qui me vaudra forcément une très bonne note.

Alors méthode de travail originale mais efficace ou simple sauvage de meuble ? Les résultats et avis divergent en la question ! Et vous, quelle est votre solution pour éviter d’être facilement surchargé de travail ?
Crédit photo: ICI

4 commentaires sur “Pourquoi les français s’y prennent toujours à la dernière minute ?

  1. Par manque de concentration c'est tout à fait moi ! Incapable de rester concentré sur ce que je fais, quand je suis sur l'ordi lol

  2. Je suis un peu du genre flemmard/mouton/déconcentrée ahah, il me reste un mois pour finir mon dossier (je viens de l'apprendre, il devait rester 2 mois normalement) alors je crois que je vais commencer vivement à me bouger les fesses avant de recommencer à faire des nuits blanches!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *